Alpinisme automnal au Glacier Blanc

L'arête sud du pic du glacier Blanc en automne.

26 et 27 septembre 2017

Deux jours d’alpinisme dans le massif des Ecrins avec 2 jeunes passionnés de randonnées. L’été se termine et pour commencer l’automne, je repars sur le Glacier Blanc avec Camille et Vincent. Tous les 2 font pas mal de randonnées dans les Pyrénées et souhaitent découvrir l’univers de la haute montagne, les glaciers et l’escalade sur rocher en montagne. Nous allons donc en 21 jours voie les fondamentaux du cramponnage et réaliser une très belle course d’arête!

École de glace et ballade sur le Glacier Blanc

Le glacier Blanc est encore un bel endroit pour s’exercer en cramponnage et en maniement du piolet. C’est sûr que le recul glaciaire est assez important ces dernières années et le profil du glacier a bien changé, surtout sur le bas! Nous arrivons quand même toujours à trouver des pentes d’inclinaison différentes à 30 minutes du refuge du Glacier Blanc, parfaites pour réaliser quelques exercices. Après quelques torsions de chevilles, nous remontons le glacier sur de petites longueurs de corde assez raides. La technique de la cordée s’affine! Nous finissons par faire 2 remontées plus verticales dans une crevasse. Mes 2 compagnons s’en sortent très bien.

Remontée de crevasses avec 2 piolets sur le glacier Blanc.

Camille tout sourire…

Vincent remonte une crevasse du Glacier Blanc.

Et Vincent aussi… alors, le guide aussi. Et oui, la bonne humeur, c’est contagieux!

Le soir, nous dormons dans la partie hiver du refuge du Glacier Blanc qui n’est plus gardé. Il y a un peu de monde, mais l’ambiance est bonne. Au menu, beaucoup de nourriture lyophilisée (sauf pour moi!).

L’arête Sud du Pic du Glacier Blanc dans de belles conditions.

Il a neigeoté cette nuit en altitude et les sommets se sont repoudrés de blanc. C’est super beau la montagne dans ces conditions! Le deuxième point positif, c’est qu’on ne transpire pas trop en marchant! Par contre, le froid et la neige font mal  aux doigts quand on grimpe. Les premières longueurs assez raides sont rafraichissantes, l’onglée est bien présente et ça fait pas rire! Après le premier bastion, l’arête devient plus horizontale et plus facile. Nous progressons plus vite et nous réchauffons! La neige va vite fondre quand elle prend le soleil et les endroits à l’ombre vont rester un peu enneigé, rendant un peu plus difficile l’escalade. Par contre, ça met une sacré ambiance! Camille et Vincent qui n’ont jamais vraiment grimpé en extérieur s’en sortent plutôt bien. Nous arrivons au sommet et même si il y a des nuages, la vue est super belle. Nous descendons par la voie normale du Pic du Glacier Blanc. Au final, une bonne petite journée.

Panoramique du Glacier blanc.

Lueurs du petit matin, privilège des alpinistes, en remontant au pied de l’arête.

Le début de l'arête sud du pic du Glacier Blanc enneigé.

Un peu impressionnant le début de l’arête raide avec de la neige!

Nous traversons l'arête sud du pic du Glacier Blanc en automne.

Mais c’est trop beau et c’est plus facile après.

Nous remontons la dalle enneigée après le rappel de l'arête sud du pic du Glacier blanc.

La remontée dans la dalle en III après le 2ème rappel.

La dernière partie de l'arête sud du Pic du Glacier Blanc.

La dernière partie toujours bien jolie et avec la neige, ça met de l’ambiance!

Arrivée au sommet de l'arête sud du pic du Glacier Blanc.

On arrive au sommet.

0

Ajouter un commentaire