Alpinisme à Chamonix

Sommet de l'aiguille du Tour.

Du 12 au 14 septembre 2016

Sans doute mes dernières journées de boulot de la saison d’été 2016… Après être redescendu de la Roche Faurio, je monte dans la vallée de Chamonix pour un stage alpinisme dans le massif du Mont Blanc. Je retrouve 4 sympathiques « bonhommes », venus découvrir le monde de la haute montagne. Simon, Xavier, Stéphane et Axel sont des garçons bien sportifs, mais ils n’ont aucune expérience d’alpinisme, de cramponnage et de connaissances de ce beau milieu de la montagne. Nous devons initialement réaliser un stage de 5 jours avec l’ascension du Mont Blanc. La météo et les conditions de la montagne en ont décidé autrement. Nous avons eu tout de même 3 jours avec de très belles conditions.

J1: Montée au refuge Albert 1er et école de glace

Pour cette première journée, nous montons au refuge Albert 1er, où l’on est encore super bien accueilli par Paul et ses aides gardiennes et gardiens. Nous partons l’après-midi sur le tout proche glacier du Tour pour voir les fondamentaux d’évolution sur glacier. Nous réalisons d’abord quelques exercices de base de cramponnage. Puis nous nous encordons pour faire une belle balade dans une zone plus crevassée avec des pentes plus raides à remonter. Nous terminons cette initiation par 2 longueurs assez verticales dans une crevasse.

Nous passons la nuit au refuge Albert 1er, refuge et accueil au top…

Ecole de neige sur le glacier du Tour.

Xavier fait l’acrobate sur le glacier du Tour!

Balade sur le glacier du Tour.

Après quelques exercices, on part se balader dans des zones plus raides.

Remontée de crevasse du glacier du Tour.

Stéphane remonte du fond d’une crevasse!

Et Xavier dans du plus raide...

Et Xavier dans du plus raide…

J2: Ascension de la Petite Fourche

Nous partons aujourd’hui pour une randonnée glaciaire de toute beauté. Au lieu de suivre la voie normale avec tout le monde, nous redescendons sur le glacier du Tour pour aller voir les belles crevasses de sa rive gauche. Nous passons aussi au pied de la face Nord du Chardonnet sur un glacier bien crevassé. C’est la fin de l’été et le glacier est assez « sec ». On voit donc bien les crevasses et les ponts de neige et ça ne fait donc pas très peur! L’itinéraire est assez facile, mais de toute beauté et nous arrivons au col Blanc, frontière entre l’Italie et la France.

De là, nous montons par des pentes en neige dure puis des rochers faciles jusqu’au sommet de la Petite Fourche à 3520 mètres. La vue sur le massif du Mont Blanc, le Valais est top aujourd’hui avec ce ciel bleu. Nous restons quelques temps devant ce beau paysage puis entamons la descente jusqu’au col Blanc. Un rappel nous permet de passer la rimaye bien ouverte. Puis une descente tranquille sur le glacier du Trient nous mène à la cabane éponyme. La vue sur les aiguilles Dorées est superbe. Nous passons un après midi tranquille: slackline, sieste…

Randonnée sous le Chardonnet.

Mes compagnons de cordée et l’aiguille du Tour en second plan.

L'Aiguille du Chardonnet et le glacier du Tour.

Trop beau ce Chardonnet.

Vers le sommet de la petite Fourche.

Petite arête rocheuse pour arriver à la Petite Fourche.

Le glacier du Trient, la petite Fourche et Tête Blanche.

Glacier du Trient, petite Fourche et Tête Blanche.

J3: Ascension de l’Aiguille du Tour

Pour cette dernière journée, nous partons pour l’ascension de la fameuse aiguille du Tour. Après avoir remonté le glacier du Trient, nous passons la rimaye et attaquons la partie rocheuse. Une variante directe et plus grimpante que la classique nous mène sur ce beau belvédère. Aujourd’hui encore, la vue sur le massif et le Valais est extraordinaire. On ne s’en lasse pas, malgré les répétitions. On se fait encore une bonne petitre pause avant de redescendre côté français et rejoindre la vallée et la civilisation.

La météo pour les 2 prochains jours est vraiment pas top avec du mauvais temps et beaucoup de vent. Les conditions de la montagne pour aller au Mont Blanc sont trop dangereuses en ce moment. Nous arrêtons donc le stage ici et le Mont Blanc, le Chardonnet et tous ces beau sommets seront toujours là dans les prochaines années. Les conditions seront meilleures la prochaine fois.

En tout cas félicitations à vous 4 et peut être à l’année prochaine.

L'Aiguille d'Argentière, le Chardonnet et l'Aiguille Verte.

Aiguille d’Argentière, Chardonnet et Aiguille Verte.

Escalade de la voie normale de l'aiguille du Tour.

Petite partie d’escalade pour monter à l’aiguille du Tour.

Julien LOSTE fait du yoga au sommet de l'aiguille du Tour.

Un peu de yoga au sommet de l’aiguille du Tour!

1

Commentaires

  1. Chazot  mars 7, 2017

    Magnifique photos,nous sommes administratifs de ce que notre fils Axel a pu faire , avec un guide contentieux,et très sympathique.

    répondre

Ajouter un commentaire