3 jours d’alpinisme entre les glaciers du Tour et de Trient

Découverte de l'alpinisme entre le glacier du Tour et le glacier de Trient.

Du 27 au 29 juillet 2018

Trois jours d’alpinisme dans le massif du Mont Blanc avec 2 clients très sympathiques. David a déjà fait un peu d’alpinisme et Preema découvre tout ce bel univers. Nous allons donc dans un bel endroit du massif du Mont Blanc pour découvrir le monde de la haute montagne. Entre le refuge Albert 1er en France et le refuge du Trient en Suisse, un beau domaine glaciaire et de superbes courses d’initiation sont parfaites pour découvrir ou redécouvrir cet univers.

École de glace sur le glacier du Tour

On commence par les bases de l’alpinisme: l’école de glace. Le glacier du Tour, juste en dessous du refuge Albert 1er est un terrain de jeu idéal pour les activités de cramponnage. On commence par les fondamentaux de cramponnage en 10 pointes, les pieds à plats. Puis, on va grimper des pentes plus raides en pointes avant. Et enfin après une balade sur le glacier, on descend dans des crevasses, puis mes compagnons de cordées vont s’adonner à l’escalade dans de la glace raide avec 2 piolets. Soirée et nuit au sympathique refuge Albert 1er.

Ecole de glace et pointe avant sur le glacier du Tour.

Preema perfectionne sa technique de cramponnage.

Ecolke de glace à Chamonix valleé sur le glacier du Tour.

Et David qui a déjà de l’expérience se perfectionne dans une belle crevasse!

Balade avec un guide sur le glacier du Tour.

On continue par une balade sur le glacier.

De belles crevasses sur le glacier du Tour.

Il y a de sacrées crevasses par ici!

Ascension de le Tête Blanche et descente par le glacier de Trient

Aujourd’hui, les prévisions météo ne sont pas top. Nous partons tôt pour l’ascension d’un sommet entre France et Suisse: Tête Blanche. L’itinéraire est assez facile sur un gros glacier encore bien en neige pour la saison. Deux petites averses rafraichissent et humidifie l’atmosphère et nos vêtements, mais le temps tient globalement bon jusqu’au sommet. Par contre, il y a du vent et l’air est assez froid. Tan pis pour la sieste torse nu, on ne reste pas longtemps sur ce beau belvédère. Nous redescendons côté français et allons rebasculer en Suisse par le col du Tour. Puis, nous rejoignons par le long plateau glaciaire de Trient le refuge éponyme où nous arrivons juste avant de grosses averses, cool. Aprem sieste, repas, canons de bières et de vin. Pas facile des après midi comme ça!!

Montée avec un guide de haute montagne sur le glacier du tour.

David, Preema et l’aiguille du Tour.

Le glacier du Tour et l'aiguille du Chardonnet.

Et avec le Chardonnet.

La Tête Blanche et les aiguilles Dorées dans le massif du mont Blanc.

Arrivée à « Tête Blanche » avec les Aiguilles Dorées en Suisse.

Remontée au col du Tour pour passer du glacier du Tour à celui de Trient.

Nous remontons au col du Tour avant de basculer en Suisse.

Montée à l’Aiguille du Tour

Enfin, le retour du beau temps est là. Une superbe journée en montagne: un lever tôt dans la nuit permet d’assister à un beau lever de soleil. Puis, nous remontons ce long glacier jusqu’à la rimaye encore bien bouchée de l’aiguille du Tour. Nous terminons par une courte partie en rocher un peu impressionnante pour un néophyte. Preema et David gèrent bien malgré la fatigue. La vue du sommet est encore assez époustouflante. Puis nous entamons la descente jusqu’au refuge Albert 1er puis la vallée de Chamonix.Bravo et merci à vous 2 pour votre gentillesse et tous ces coups à boire.

Superbe lever de soleil sur le glacier de Trient.

Lever de soleil sur le glacier de Trient, trop beau!!

Escalade de l'aiguille du Tour avec un guide de haute montagne.

La partie en rocher de l’aiguille du Tour.

Au sommet de l'aiguille du Tour avec un guidos.

Sommet de l’aiguille du Tour pour mes 2 compagnons de cordée

0

Ajouter un commentaire