« Ambiance » à la Roche Faurio

Ambiance à la Roche faurio dans le massif des Ecrins.

30 et 31 août 2017

Deux « belles » journées de découverte de l’alpinisme dans les Ecrins avec Lucas, Jonathan et Julien. La météo ne prévoit pas du très beau temps le 2ème jour, mais annonce quand même un créneau dans la nuit et le début de matinée sans précipitations. Nous partions donc pour tenter initialement le Dôme des Ecrins, mais au vu des conditions au dernier moment, nous changeons d’objectif pour un sommet moins haut, mais tout aussi beau: la Roche Faurio.

Nous commençons par une école de glace

Je retrouve mes 3 compagnons du jour au refuge du Glacier Blanc. Puis, nous montons jusqu’au glacier éponyme pour voir les fondamentaux du cramponnage 10 pointes et faire un peu de pointes avant sur du plus raide. Après quelques rapides exercices, nous remontons encordés sur ce glacier bien sec de fin de saison d’été. Nous arrivons en fin d’aprem au refuge des Ecrins.

Ecole de galce sur le glacier Blanc fin août 2017.

On commence par une école de glace avec du soleil!

Une longueur un peu raide avec 2 piolets sur le glacier blanc.

Petite longueur un peu raide avec 2 piolets.

Le glacier Blanc est tout sec fin août 2017.

Ballade sur un glacier sec et bien crevassé en fin de saison d’été.

Nous enchainons par l’ascension de la Roche Faurio

Les prévisions météo ne sont pas tout à fait exactes! La nuit sans précipitations a été finalement arrosé en première partie! Je me lève à 3h, mais, il pleut, alors, je me recouche pour une heure de plus. A 4h, la pluie s’est arrêté, on est les seuls à déjeuner à cette heure ci ce matin! La décision de partir à la Roche Faurio est prise d’emblée. Tenter le Dôme des Ecrins serait trop dangereux s’il a beaucoup neigé là haut et de plus, nous n’y verrons pas grand chose. Nous choisissons un objectif de choix faisable et plus en condition.

Au final, la météo n’est pas si pire! Il ne pleut pas et on a même de la visibilité jusqu’à 3700 mètres au petit matin. On est les seuls sur le haut du glacier Blanc ce matin. Et malgré, le temps pas exceptionnel et la neige puis pluie qui sont vite arrivés, l’ambiance est de de même fort « sympathique ». Tout le monde marche bien et nous arrivons tous pas loin du sommet à la fin du glacier. Lucas et Jonathan s’arrêtent un peu avant le sommet car l’arête rocheuse finale dans ces conditions leur paraît un peu difficile. Julien est un grimpeur, alors, nous partons tous les 2 pour un rapide aller-retour au sommet dans les nuages et le grésil.

J’espère que malgré la météo « bof » du 2ème jour, vous garderez tous de bons souvenirs de ces journées en montagne. En tout cas, bravo à vous 3 car les conditions n’étaient pas des plus évidentes.

L'arête sommitale de la Roche Faurio dans la tempête.

Julien sur l’arête sommitale de la Roche Faurio dans des conditions pas faciles.

Les séracs du Dôme des Ecrins dans les nuages.

Retour sur le plat du glacier blanc avec les séracs du Dôme en fond.

0

Ajouter un commentaire