Mont Blanc en 3 jours

Arrivée au sommet du Mont Blanc.

Du 28 au 30 août 2016

Il nous reste encore 3 jours d’alpinisme devant nous. Le programme est simple: gravir le Mont Blanc. Premièrement, on remonte à l’aiguille du Midi par l’arête des Cosmiques. Ensuite, on va tenter l’ascension du Mont Blanc par la voie normale et le refuge du Goûter. Les prévisions météo ne sont pas excellentes et on verra donc si ça ne compromettra pas notre projet.

Arête des Cosmiques à l’aiguille du Midi

Nous nous levons encore un peu tôt à 5h du matin. Et oui, nous voulons remonter à l’aiguille du Midi par l’arête des Cosmiques. Ensuite redescendre à Chamonix par le téléphérique. Profiter d’être dans la vallée pour se prendre une bonne douche. Et enfin remonter au refuge de Tête Rousse pas trop tard afin de pouvoir se reposer un peu avant l’ascension du Mont Blanc.

Nous sommes 2 cordées ce matin sur l’arête des Cosmiques. Nous sommes assez efficaces et mes 2 compagnons se débrouillent très bien. On avance relativement bien. Le lever de soleil est encore un superbe moment, privilège des alpinistes qui se lèvent tôt. A 8h, nous sommes au sommet de l’aiguille du Midi et nous redescendons à Chamonix.

Ascension de l'arête des Cosmiques.

Quand même class cette arête des Cosmiques!

Crux de l'arête des Cosmiques.

David a la forme!

Selfie au sommet de l'aiguille du Midi.

Petit selfie collectif au sommet de l’aiguille du Midi.

Montée au refuge de Tête Rousse

Après avoir profité des avantages de la vallée (douche et quelques courses), nous repartons aux Houches pour prendre le téléphérique de Bellevue puis le tramway du Mont Blanc jusqu’au Nid d’Aigle. De là, nous montons au refuge de tête Rousse en 1h 30 et nous finissons l’après-midi là bas. Sieste et repos au programme, en prévision de demain. La nuit va être courte!

Chamois en montant au refuge de tete rousse.

Sympathique rencontre en montant au refuge de Tête Rousse.

L'aiguille du Goûter bien sèche.

L’aiguille du Goûter bien sèche!

Ascension du Mont Blanc

Lever à 11h 50! Ça va, c’est pas trop rude pour l’instant, mais ça le sera plus tard! Nous partons dans les 1ers. Nous montons cette fameuse aiguille du Goûter en 1h 50. La face est bien sèche et c’est le passage qui peut être dangereux dans l’ascension du Mont Blanc. En effet, le rocher par ici est vraiment « pourri » et s’il fait chaud, il peut y avoir de grosses chutes de pierres. A l’heure où nous passons et vu la température, nous n’entendons aucune pierre tomber.

Puis, nous arrivons sur le glacier et nous mettons les crampons pour cette 2ème partie moins raide, mais bien physique. La haute altitude y étant pour beaucoup. En un peu moins de 4h, nous montons du refuge du Goûter au sommet du Mont Blanc. Nous arrivons là haut pour le lever de soleil encore une fois magnifique! L’ambiance est vraiment belle, la vue est bien dégagée et des passages nuageux rendent un peu plus impressionnante cette ascension. Au final, les prévisions météo se sont un peu plantées dans le bon sens. Il fait plus beau que prévu. Cool, seul bémol, un vent modéré un peu froid ne permet pas de faire la sieste en tee-shirt au sommet! Nous redescendons au refuge du Goûter pour le début de matinée. Aujourd’hui ce sera grosse sieste pour toute l’équipe (5h pour moi!).

Puis l’après midi est finalement assez dégagé. Une belle mer de nuages et un magnifique coucher de soleil finissent cette belle journée en beauté.

Sommet du Mont Blanc au lever du jour.

Sommet du Mont Blanc au lever du jour.

Descente du Mont Blanc vers le refuge du Goûter.

On entame la descente…

Descente au refuge Vallot au Mont Blanc.

On repasse par le refuge Vallot

Belles lueurs sur l'aiguille de Bionnassay.

L’aiguille de Bionnassay au dessus des nuages.

Superbe coucher de soleil du refuge du Goûter.

Coucher de soleil, mer de nuages vu du refuge du Goûter.

Descente au Nid d’Aigle

L’avantage de dormir au refuge du Goûter à la descente est de descendre l’aiguille du Goûter tôt et de passer « le couloir de la mort » avant que les pierres tombent. Pas trop de stress pour cette descente non plus. Nous partons à 6h30 et le regel est bon cette nuit. A 8h 40, nous arrivons au Nid d’Aigle. Mes 2 compagnons de cordée ont encore une fois de plus géré au mieux ces 5 jours passés en montagne.

Bravo à vous 2. C’était un plaisir de repartager de beaux moments en montagne en votre compagnie.

Descente de l'aiguille du Goûter.

Descente de l’aiguille du Goûter au petit matin

0

Ajouter un commentaire