An other Mont Blanc

Le sommet du Mont Blanc.

Du 4 au 6 juillet 2017

Encore une autre grosse bosse blanche! C’est reparti pour un autre Mont Blanc en 3 jours par la voie normale du Goûter avec un bon groupe de 5! On part à 2 cordées pour tenter ce sommet mythique. Angèle, une copine va « guider » Jérémy son beau frère. Et moi, je suis encordé avec Ludovic et Jean Luc, novices en alpinisme. La météo est parfaite pour ces 3 jours: tempête de ciel bleu, mais les températures élevées rendent la traversée du couloir du Goûter un peu dangereuse (mais ça va quand même!).

Le programme est simple et limpide pour cette ascension du Mont Blanc en 3 jours.

Le 1er jour est plutôt tranquille. On commence par une rude montée en téléphérique puis en train jusqu’au Nid d’Aigle. De là, 2 heure de marche nous mènent au refuge de Tête Rousse où nous passons la soirée et la nuit.

Le deuxième jour, après un lever à 4 heures, nous remontons le glacier de Tête Rousse puis l’aiguille du Goûter. Une bonne petite pause de 30 minutes et c’est reparti pour le Mont Blanc. Le rythme est plutôt cool. Tout le monde a assez la forme. Ludo lui est moins entrainé ( mais le gaillard a une sacré motivation) et c’est plus difficile pour lui! Ça permet aux autres de discuter sans être trop essoufflés! En tout cas, on va tous arriver arriver au sommet de la Grosse bosse blanche. La météo parfaite et les températures élevées sont bien agréables et rendent l’ascension du Mont Blanc moins difficile. Après une bonne pause contemplative, nous redescendons au refuge du Goûter pour une bonne nuit réparatrice.

Le dernier jour, nous nous levons à 5h pour descendre tôt et traverser le couloir du Goûter à « la bonne heure »! Nous arrivons en milieu de matinée dans la vallée. Cool! On va pouvoir retrouver nos famille bientôt. En tout cas, good job les gars et les filles. Et bravo à Angèle d’avoir gérer toute la course en tête de cordée(= future guide?).

Montée à l'aiguille du Goûter en 2017.

Montée à l’aiguille du Goûter.

L'arête de bosses au Mont Blanc.

On attaque l’arête des Bosses avec le sourire.

L'arête sommitale du Mont Blanc.

Sur l’arête sommitale.

La remontée au Dôme du Goûter.

En redescendant…on remonte vers le Dôme du Goûter.

0

Ajouter un commentaire