Stage alpinisme et escalade à Chamonix

Stage alpinisme et course d'arête dans le massif du Mont Blanc.

Du 19 au 22 juillet 2017

Un beau stage alpinisme plein de rebondissements dans le massif du Mont Blanc avec Olivier pendant 4 jours! Les prévisions météo ne sont pas excellentes, mais la réalité est différente et souvent meilleure que prévu. On arrivera donc à faire 4 belles journées dans la vallée de Chamonix en partant sur des courses d’escalade faciles en préparation pour l’ascension du Matterhorn ou Cervin.

L’arête des papillons au Peigne

Pour ce premier jour, nous partons grimper la célèbre et très classique arête des Papillons à l’aiguille du Peigne. Cette belle course d’arête réserve des passages parfois effilé entre 3 et 5c sur du granit parfait. Olivier n’a pas une grosse expérience de l’escalade, mais le jeune homme se débrouille fort bien et apprend assez vite. Outre 2 passages plus difficiles (5c), Oliv se débrouillent comme un chef.

Les premiières longueurs de l'arête des papillons.

Olivier dans le début de l’arête des Papillons.

Belle escalade à l'arête des Papillons au Peigne.

La suite: il y a de l’ambiance et du beau rocher.

Vers la fin de l'arête des papillons.

Encore du beau granit…

Voie normale de l’aiguille du Moine

Après une journée grimpe, nous partons pour la longue montée au refuge du Couvercle. La balade est de toute beauté. Après avoir pris le train du Montenvers, nous descendons sur la Mer de glace par des échelles. Nous remontons ensuite le glacier jusqu’au glacier de Leschaux, puis d’autres échelles nous conduisent sur le chemin qui monte au refuge.

La montée au refuge du Couvercle.

Montée au refuge du Couvercle

Après une petite nuit, nous partons sur une courte marche d’approche pour rejoindre le petit glacier du Moine et la face sud de ce beau sommet et surtout belvédère majeur du massif! Après 50 minutes de marche, nous passons la rimaye et une longueur de rocher une peu lisse, mais facile nous mène sur une grosse vire. De là un cheminement avec des passages d’escalade en III+ max et de la marche nous mène au sommet de l’aiguille du Moine. L’itinéraire n’est pas super évident à trouver et l’on peut vite se retrouver dans des passages plus dur si l’on se trompe. Nous gérons bien cette montée de 400 mètres en 3h. Après une petite pause sur ce belvédère entre les Drus et l’aiguille Verte avec une vue grandiose sur la face nord des Jorasses et quasi tout le massif du Mont Blanc, nous redescendons assez rapidement par le même itinéraire.

Le début de la voie normale de l'aiguille du Moine.

Le début de la voie normale du Moine

La fin du beau dièdre en III+ de la voie normale du Moine.

La fin du beau dièdre en III+.

Escalade sur la fin de l'arête Se au Moine.

Sur l’arête SE à la fin, ça grimpe encore un peu.

L'arrivée au sommet de l'aiguille du Moine.

Le sommet de l’aiguille du Moine.

Randonnée sur le glacier d’Argentière et son refuge.

Le projet initial était de tenter l’ascension du Cervin. Pour plusieurs raisons, nous allons rester dans le massif du Mont Blanc. Olivier est un peu fatigué et a surtout envie de partager des moments avec Célie, sa femme et de plus la météo du côté du Matterhorn n’est pas exceptionnelle avec beaucoup de vent… Nous partons donc à 3 pour cette dernière journée au refuge d’Argentière au départ des Grands Montets avec Olivier et Célie. Nous devions dormir au refuge, mais un trop pleins d’émotions et de fatigue nous fait prendre la décision de revenir dans la vallée que nous rejoindrons à pied (c’est long).

En tout cas, en montagne et dans la vie, nous ne pouvons pas toujours réussir tous nos projets. Des fois, on se rend compte que notre projet initial, n’est plus vraiment un rêve ou un objectif. Je crois que cette semaine a été riche d’apprentissage en montagne et sur nous même. Bravo à vous 2 pour cette randonnée à Argentière un peu longue, mais de toute beauté. Et encore félicitation à toi Olivier pour ces belles ascensions. Belle suite à vous 2.

Descente du glacier des Rognons dans le massif du Mont Blanc.

ON descend du col de Grands Montets sur le glacier des Rognons.

La face Nord des Droites très sèche.

Les Droites et l’aiguille Verte: c’est sec!

Retour dans la vallée sur le glacier d'Argent!ère.

Célie et Olivier sur le glacier d’Argentière.

0

Ajouter un commentaire