Mini stage d’autonomie à l’alpinisme

Traversée de Roche paillon au col Emile Pic.

14 et 15 juillet 2016

C’est parti pour 2 jours d’alpinisme dans le massif des Ecrins. Trois sympathiques montpelliérains qui ont une petite expérience alpine et tous plus ou moins grimpeurs souhaitent réaliser des courses faciles et peu difficile en autonomie. On va donc voir en 2 jours quelques fondamentaux de l’évolution en terrain glaciaire et les différents types de progression et d’assurage en neige et rocher.  Le bassin du glacier Blanc est parfait pour réaliser ce type d’apprentissage et réaliser des courses de Facile à Difficile.

Les conditions en montagne sont parfaites en ce moment, la météo est au top, quoique un peu venté…

Le 1er jour, je pars donc avec Alain, Mathias et Marc pour une journée sur le glacier Blanc. Après une mini école de neige où nous avons réalisé quelques arrêts avec piolet après des glissades et avoir revu les bases du cramponnage en 10 pointes et pointes avant, nous remontons le glacier sur quelques longueurs un peu raides. Puis nous voyons comment s’encorder sur glacier, comment réaliser des anneaux de buste et les longueurs d’encordement en zone glaciaire crevassée. Nous louvoyons ensuite entre les crevasses au milieu du glacier pour trouver de quoi faire un exercice de secours en crevasse. Mathias fait le cobaye et se laisse tomber dans un des nombreux « trous » de la zone. Marc va alors l’arrêter et réaliser un relais sur broches (il n’y a pas assez de neige pour faire un corps mort sur piolet). Nous allons alors voir les différents types de mouflage pour remonter notre victime: mouflage boucle, simple et mariner double. On refait un coup l’exercice, puis nous remontons jusqu’au refuge des Ecrins.

Une école de glace sur le glacier blanc.

Ecole de glace: On commence par revoir les fondamentaux du cramponnage.

Balade sur le glacier blanc.

Puis on attaque à remonter le glacier.

Exercice de chute en crevasse.

Mathias est tombé dans une crevasse!!

Heureusement Marc l'a arrêté et s'y connait en confection de corps mort et en mouflage!!

Heureusement Marc l’a arrêté et s’y connait en confection de corps mort et en mouflage!!

Le 2ème jour, nous partons pour une très belle course variée: la traversée Roche Paillon- Emile Pic. Cette course est parfaite pour voir différents terrains et les types de progression en neige et rocher. Nous commençons en effet par gravir le couloir sud de la Roche Paillon, un joli et étroit couloir entre 40 et 45° d’inclinaison. Puis nous faisons la « assez longue » traversée de Roche paillon au col Emile Pic qui n’est pas si facile que ça. Cette arête plutôt horizontale requiert de progresser simultanément et d’utiliser l’assurage en mouvement. L’arête est en condition mixte, ce qui nous oblige à garder les crampons aux pieds. Je m’encorde avec Marc, Alain et Mathias font cordée ensemble. Le début dans le couloir est un peu hésitant pour la cordée autonome, mais les 2 gèrent ensuite fort bien la traversée en rocher neige et mixte. Nous terminons par un rappel et rejoignons de nouveau le refuge des Ecrins où je quitte mes compagnons qui repartent demain entre eux à la Roche Faurio.

le couloir sud de Roche Paillon.

Dans le couloir sud de Roche Paillon. Ça a de la gueule…

Couloir de Roche paillon dans les Ecrins.

Alain et Mathias en haut du couloir de Roche Paillon.

Montée à Roche Paillon

Alain et Mathias grimpent en autonomie et ça gère pas mal du tout.

Petite arête de neige effilée...

Mathias en flagrant délit de cramponnage 10 pointes.

La rtrav Roche paillon à Emile Pic.

Marc fait l’équilibriste sur l’arête.

Traversée de Roche paillon au col Emile Pic.

Alain, très photogénique arrive sur la Roche Emile Pic.

0

Ajouter un commentaire