Stage autonomie glacier et escalade au glacier Blanc

Un stage alpinisme où l'on apprend l'autonomie.

Du 11 au 13 juillet 2017

Pour la deuxième année consécutive, je retrouve une chouette petite famille qui souhaite progresser et devenir autonome en alpinisme et en escalade. Nous partons donc pour 3 jours dans le bassin du Glacier Blanc pour voir les fondamentaux de la progression sur glacier, les arrêts d’une chute en crevasse, les mouflages… Mais aussi, Franck, Gabriel et Lou vont réaliser leur première grande voie et leur première course d’arête. Une belle progression depuis l’année dernière et leur premier stage d’alpinisme.

Révision des manips au refuge du glacier Blanc!

Pour cette première journée, nous nous sommes donné rendez vous tôt en milieu de matinée pour éviter les averses de l’après-midi. Mais la météo est très changeante et les prévisions sont plus mauvaises qu’annoncé! Les averses commencent dès la fin de matinée et nous passons une journée au refuge pour revoir et peaufiner les manips sur glacier et les moufflages, l’encordement, comment faire des anneaux de buste… Nous avons quand même le temps de sortir 15 minutes pour voir la pose de friends aux abords du refuge! Bref, une journée révision un peu longue au refuge du glacier Blanc.

Escalade à l’aiguille Pierre Étienne: la PDB et exercice de chute en crevasse sur le glacier Blanc

Nous partons pur une belle grande voie sur une aiguille élancée à 2967 mètres: l’aiguille Pierre Etienne. Cette aiguille de quasi 200 mètres propose 2 belles voies d’escalade: « Graine de Cézanne » et la « PDB » (Pierre de Bardonnèche). Nous allons parcourir cette dernière qui se compose de 10 petites longueurs de 25/30 mètres. Je m’encorde avec Gabriel et Franck  (le papa) prend la tête encordé avec Lou. Nous passons un peu de temps car je pose des protections pour nos 2 cordées et nous nous attendons à chaque longueur. Et oui, c’est la première grande voie pour toute la famille. De plus, elle n’est pas entièrement équipée et Franck va gérer toute l’escalade en tête. Chapeau. Malgré le vent glacial et quelques émotions (c’est normal!), tout le monde s’en sort très bien. On descend par un court rappel de 25 mètres puis par une sente jusqu’au glacier Blanc.

Escalade de la PDB à l'aiguille Pierre Etienne.

Gab, 12 ans, gère pour sa 1ère grande voie. Franck et Lou derrière aussi.

Traversée dans la ¨DB à l'aiguille Pierre Etienne.

Franck réalise sa première grande voie en terrain d’av et en tête.

L’après-midi, nous partons sur le Glacier Blanc faire des exercices de chute et d’arrêt en crevasse. C’est obligatoire de voir ça sur le terrain avant de se lancer sur des courses glaciaires en autonomie. La famille s’était bien entrainée dans les Vosges et tous réalisent les mouflages assez vite. Bravo

Exercice de chute en crevasse au glacier Blanc.

Lou est tombé dans une crevasse! Heureusement Franck gère les mouflages.

L’arête des Cinéastes

Pour le dernier jour du stage, nous partons pour la mythique et très jolie arête des Cinéastes. Une course d’arête de toute beauté au milieu du glacier Blanc avec des vues imprenables sur les hauts sommets des Ecrins. Malgré les appréhensions de la veille, les enfants et les grands s’en sortent très bien. Franck réalise une partie de l’arête encordé avec Lou. Je prend tout le monde sur ma corde pour passer le passage difficile de la voie et finir cette traversée.

Escalade de la deuxième pointe des Cinéastes.

Lou escalade la 2ème pointe des Cinéastes.

La trop esthétique escalade de l'arête des cinéastes.

La cordée autonome de Franck et Lou.

Le crux de la voie normale de l'arête des Cinéastes.

ou et Franck dans le « crux » des Cinéastes bien bloc.

La grimpe de l'arête des cinéastes au glacier Blanc.

Esthétique et fort jolie arête.

L'Arrivée au sommet de la 6ème pointe des cinéastes.

Arrivée au sommet de la 6ème pointe.

Le sommet de la pointe des Cinéastes dans les Ecrins.

Le sommet des Cinéastes

C’était un plaisir de vous revoir tous les 3. Vous avez fait de sacrés progrès et vous avez l’air d’avoir pris goût à l’escalade. Je vous souhaite de continuer dans cette voie en restant bien prudent. Encore bravo et merci de me faire confiance. A l’année prochaine, peut être…

0

Ajouter un commentaire