Voie Devies-Gervasutti à l’Ailefroide Occidentale

Voie Devies Gervasutti ailefroide occidentale.

6 août 2015

Une belle voie sur un beau sommet en amateur avec Nico. C’est quand même sympa de pas bosser tous les jours. Bien qu’on adore notre boulot et faire partager notre passion à nos clients, on ne fait plus beaucoup d’alpinisme pour nous. Alors, quand Nico m’appelle pour aller faire un petit tour en montagne, j’hésite pas trop. On monte en fin d’aprem la veille chacun de notre côté au refuge de Temple-Ecrins. Mon compagnon côté Bérarde et moi en partant du pré de Madame Carle. Le glacier Noir est totalement sec cet été et c’est un immense champ de pierres qu’il faut remonter pour arriver au col de la Temple. Mais les énormes faces rocheuses qui m’entourent permettent de passer en mode méditation et de voir le temps passer plus vite. Du col, la vue sur notre objectif de demain est évidente. J’arrive au refuge 3h 40 après le départ…

Un bon repas et une très courte nuit plus tard, c’est le réveil! Pas trop dormi cette nuit. Eh oui, plus trop habitué à ce rythme et pas assez fatigué après quelques journées de repos. A 3h10, c’est le départ, l’approche est assez vite avalé en 1h 15 puis on trouve le départ direct… Enfin, on pense car on part légèrement trop à gauche dans un dièdre un peu difficile. Une courte descente et une traversée à droite nous font rejoindre le bon itinéraire. Le socle fait de dalles faciles en 3b puis 4b se grimpent relativement vite quand c’est sec. On était passé par là  tous les 2 en mars 2012 lors d’un parcours hivernal du « Pilier des temps maudits ». Ces mêmes dalles recouvertes de neige inconsistante nous avait demandé bien plus de temps.
On traverse ensuite un grand couloir pour rejoindre un éperon bien visible au milieu de cette énorme face nord ouest de l’Ailefroide Occidentale. On le remonte en corde tendu et ça déroule assez bien.
Puis, nous arrivons au pied des « dalles grises », le crux de la voie, on grimpe alors moins vite, les passages les plus durs sont côtés 5c et sinon, ça reste assez raide dans du 5. On perd également un peu de temps en se fourvoyant légèrement sur l’itinéraire.
On arrive alors sur une énorme vire en arc de cercle que l’on suit sur la droite pour contourner un raide bastion qui nous domine. Cette vire vient buter contre une cheminée en 4c et en rocher bien pourri. On suit la ligne de faiblesse évidente et par un autre crochet à gauche, nous rejoignons un grand dièdre cheminée qui mène à l’arête sommitale. L’escalade y est plaisante sur du rocher correct.
Et voilà, on retrouve le soleil, 6h 30 après avoir débuté l’escalade. On aurait pu gagner une bonne heure sans se tromper sur l’itinéraire et en ayant un peu plus la forme. Mais on a quand même grimpé assez vite en faisant tout en corde tendue et en s’arrêtant 6 fois pour récupérer du matériel.

Une petite pause contemplative plus tard, nous repartons pour rejoindre le sommet de l’Ailefroide Occidentale. Une arête facile nous y mène en une demi-heure. On descend alors par la voie normale, un bon tas de cailloux, et nous arrivons alors sur une branche du glacier de l’Ailefroide où nous nous séparons! Nico doit effectivement récupérer sa voiture à la Bérarde et il revient dans le vallon de la Pilatte en passant par le col de l’Ailefroide! Quand à moi, je descend un autre bon champ de cailloux pour rejoindre le bucolique vallon de Celse Nière et la voiture dans la vallée.

C’était une belle « petite » virée entre copains, vite fait, bien fait! Une belle voie bien en condition (tout sec) avec du rocher changeant, pas toujours bon, mais une ambiance démente… Merci Nico pour ces bon petits moments partagés en ta compagnie.

Ailefroide et arête de Coste Rouge.

Les Ailefroides et l’arête de Coste Rouge. Notre voie se situe dans la face de droite.

Autoportrait Julien LOSTE Ailefroide

Selfie au col de la Temple.

Voie devies gervasutti ailefroide.

La Tour rouge

Dalles grises Devies gervasutti Ailefroide occidentale.

Dans les dalles grises.

Escalade voie devies gervasutti à l'ailefroide.

Fin des dalles grises

Voie devies gervasutti et vire en arc de cercle.

La grande vire en arc de cercle

Voie Devies gervasutti à l'ailefroide.

Cheminée en 4c en rocher un peu pourri.

cheminée voie devies gervasutti à l'ailfroide.

Cheminée dans la partie finale

On s'approche de la fin de la voie.

On s’approche de la fin de la voie.

Nico et Julien, ailefroide occidentale

Summit. Heureux, mais un peu fatigués !

0

Ajouter un commentaire