La Barre des Ecrins

Sommet de la Barre des Ecrins.

22 août 2016

La Barre des Ecrins est le plus haut sommet du massif des Ecrins. De ce fait beaucoup de personnes souhaitent en faire l’ascension. Mais gravir ce sommet par sa voie normale nécessite d’avoir un peu d’expérience en alpinisme. Il faut aussi être à l’aise dans des passages d’escalade facile mais sur une arête aérienne. Pour les gens qui ont donc le niveau technique et physique, la voie normale de la Barre des Ecrins est un très bel itinéraire. Et de là haut, la vue sur le massif et les Alpes est tout simplement grandiose!

Montée au refuge des Ecrins

Après être descendu de l’arête des Cinéastes, je retrouve la veille au refuge du glacier Blanc deux belges bien sympathiques et motivés. Dominique, le père et Christian, le fils de 15 ans sont en vacances dans le coin et ont déjà réalisé quelques courses plus faciles en montagne. Christian est bien jeune, mais il a une sacré motivation et une petite expérience de l’escalade et de l’alpinisme. Dominique aime lui aussi beaucoup la montagne et c’est vraiment super de pouvoir partager de beaux et forts moments en montagne en famille.

Nous partons donc pour rejoindre le refuge des Ecrins à 3170 mètres d’altitude. Nous montons tranquillement en allant chercher de beaux passages au milieu de glacier blanc. Cela fait un petit détour, mais c’est tellement beau de se balader dans cet univers de glace au milieu de grosses crevasses. Nous rejoignons le refuge en milieu d’après midi. Repos pour tout le monde et sieste pour moi! Et oui, le manque de sommeil accumulé cet été permet de pouvoir s’endormir rapidement à n’importe quelle heure de la journée!

Montée au refuge des Ecrins au milieu du glacier Blanc

Montée au refuge des Ecrins au milieu du glacier Blanc

La Barre des Ecrins

Le Jour de l’ascension…ça y est, on se lève à 3h 15. Après un petit déjeuner, nous partons à 4h avec toute la petite équipe fort motivée. Nous finissons de nous réveiller tranquillement sur le début de l’itinéraire assez facile en suivant le long glacier plat à cet endroit. Puis nous passons le passage exposé en traversant rapidement au milieu de gros blocs de glace. Je n’aime pas trop ces moment là, mais le temps d’exposition sous les séracs est quand même assez limité cette année.

La suite remonte des pentes assez raides sur la face nord du Dôme et de la Barre des Ecrins. La neige est à cette époque assez dure et la trace est directe! Le plus simple est donc de suivre cette trace plutôt que de cramponner sur de la neige dure sans marche. Puis les pentes sont moins raides et la trace est mieux faite. Nous montons relativement bien en faisant quelques pauses. L’altitude commence à se ressentir pour mes 2 compagnons de cordée, mais la motivation reste intacte. Le paysage et les lueurs matinales exceptionnelles sont en effet de bonnes sources de motiv! Nous continuons jusqu’à la brèche Lory. Jusque là, il faut avoir une bonne forme physique, mais c’était facile techniquement.

La suite suit l’arête Ouest côtée peu difficile (PD). La chute de neige d’il y a 2 jours a posé quelques centimètres de neige en altitude. L’arête est donc en condition mixte. C’est un peu plus difficile que si c’est tout sec, mais ça reste abordable. En outre, ça met une belle ambiance et c’est bien beau cette neige fraîche. Nous gardons les crampons et Christian et Dominique s’en sortent relativement bien sur cette arête un peu effilée par endroit. Nous foulons le sommet de la Barre des Ecrins à 9h. Le ciel est limpide et nous avons une vue assez grandiose sur les alentours proches et lointains.

Descente jusqu’au pré de Madame Carle

La descente jusqu’à la brèche Lory prend un peu plus de temps qu’à la montée. La fatigue commence à bien se faire ressentir et nous progressons plus lentement. Puis la suite est plus facile, nous suivons le même itinéraire qu’à l’aller. Dominique et Christian gèrent bien cette longue descente jusqu’au Pré de Madame Carle. Encore bravo à vous 2…

Voie normale de la barre des ecrins.

Début de l’arête sur la voie normale de la Barre

Arête normale de la barre des ecrins.

C’est joli cette arête!

Bientôt au sommet de la Barre des Ecrins.

Bientôt au sommet.

0

Ajouter un commentaire