Tentative Mont Blanc par le Goûter

Belle tentative au Mont Blanc.

Du 16 au 18 juin 2016

Je retrouve Romain et Julien dans la vallée de Chamonix pour tenter de gravir le plus haut sommet des Alpes: le Mont Blanc. Mes 2 compagnons de cordée sont bien entrainés et ont une bonne forme, mais ne sont pas acclimatés. Les conditions en montagne sont assez sèches (il y a peu de neige), mais la météo est belle avec un peu de vent. Nous partons donc serein pour cette belle ascension du Mont Blanc en 3 jours.

Nous commençons par monter au refuge de Tête Rousse le 1er jour en partant de Bellevue car le train ne marche pas encore. 3h 30 de marche nous mène à notre campement au pied de l’aiguille du Goûter.

Le lendemain, nous nous levons à 4h, gravissons l’aiguille du Goûter et après une bonne pause au refuge éponyme, nous repartons tranquillement vers le sommet. Romain commence à avoir des nausées, mais ça va encore bien. Nous montons jusqu’au Dôme du Goûter, mais Romain est encore bien nauséeux et ça va pas super fort. Nous allons finalement nous arrêter au refuge Vallot. Romain, nous fait un bon MAM (Mal Aigu des Montagnes) avec tous ses signes cliniques. Nous sommes dans l’obligation de redescendre, le sommet n’est pas si loin, mais trop pour pouvoir continuer en sécurité. Revenus au refuge du Goûter, ça va déjà beaucoup mieux.

C’est un peu frustrant et décevant de ne pas pouvoir « faire » le sommet alors que les conditions météo étaient correctes, mais on est déjà monté bien haut à 4362 mètres. La haute altitude réserve parfois de mauvaises surprises et en montagne, il faut rester humble et savoir parfois renoncer. Le Mont Blanc restera toujours là et vous êtes bien jeunes. Je ne doute pas que la prochaine fois sera la bonne. Encore bravo à vous 2, c’était un plaisir de vous revoir après avoir gravi la Roche Faurio l’année dernière.

Drapeaux tibétains et refuge de Tête Rousse.

Lueurs du soir au refuge de Tête Rousse.

La montée à l'aiguille du Goûter.

Montée de l’aiguille du Gouter.

Le Mont Blanc depuis le col du Dôme.

En redescendant du refuge Vallot

2

Commentaires

  1. LAMOURET  juillet 4, 2017

    C’était la 2eme fois que mon frère et moi faisions appel à Julien pour ses services de guide. Et une nouvelle fois, il à été bien au dessus de ce que nous espérions de lui. Toujours très professionnel, partageur et à l’écoute, il a su faire de ces 3 jours, un souvenir inoubliable. Nous avons encore beaucoup appris et je suis déjà impatient de repartir en montagne.
    Nous reviendrons pour tenter de gravir une nouvelle fois ce sommet et la prochaine fois, promis, je serais mieux acclimaté 😉

    Je me répète par rapport à mon commentaire sur notre précédente sortie à la Roche Faurio, mais vous pouvez faire appel à Julien les yeux fermés.

    Encore merci à toi pour ce week end au top et je te donne rendez vous cet hiver 😉

    Romain

    répondre
    • Julien  juillet 9, 2017

      Merci Romain pour tes éloges! Je ne sais pas si je mérite autant! En tout cas, j’ai passé encore 3 belles journées en montagne avec vous 2. Je suis sûr que la prochaine fois sera la bonne. Au plaisir de vous revoir cet hiver pour gravir de belles structures glacées!

      répondre

Ajouter un commentaire